Travaux routiers : les 10 erreurs les plus spectaculaires  

08/02/2017 - 10:51 108530 Views

« Se tromper est humain, persévérer est diabolique”. Parfois se tromper est ridicule et aussi amusant, surtout si au milieu se trouve un chantier de constructions routières, un ouvrier trop étourdi et des ingénieurs l’apostrophant « de rien du tout » est un euphémisme.

Habituellement, on les voit à la télé, dans les émissions où ils montrent les gaffes et les erreurs reprises par les caméras ou par les passants qui rient aux éclats. Dans ce cas aussi on peut admirer les créations de ces génies grâce aux « photographes » attentifs.

Qui sait à quoi l’ouvrier, l’ingénieur, le géomètre qui se sont totalement trompés avaient pensé. Des ponts qui risquent de s’écrouler visiblement, des inscriptions à l’inverse, des pelles abandonnées dans l’asphalte déjà sec.

Nous avons sondé le réseau pour trouver les dix erreurs impardonnables dans la constructions. Quelques-unes sont vraiment scandaleuses, on le dirait, d’autres … Elles sont vraiment à se tordre de rire ! Regardez toutes les photos dans la suite de cet article

1.Géométries non euclidiennes  

Le design choisi pour cette zone de parking est un des exemples d’échec à tous points de vue. Comme on peut le voir dans la photo, dans les conditions actuelles il y a de la place seulement pour deux voitures mais, en voyant l’espace complet il est presque évident qu’il y a de l’espace pour au moins cinq voitures. Des erreurs comme celle-ci pourraient être évitées par de simples observations dans la phase de la planification, comme par exemple éviter de boire du vin avant de dessiner le trottoir qui coupe diagonalement l’espace de parking.park

2.Le pont qui risque de s’écrouler

Ils sont vraiment bons. Et pourtant cet exemple d’application d’ingénierie civile ne rend pas honneur aux capacités des orientaux. Le pilier porteur d’un pont a été fait complètement – on ne sait pas si définitivement ou moins – par des blocs en bois empilés. La chose est encore plus grave et dangereuse si l’on considère que le pont n’est pas traversé par de voitures mais par des trains, beaucoup plus lourds.kkkkkk

3.Badin

Vivant ? Mort ? Enterré vivant ? Le farceur qui a imaginé la blague doit être vraiment original. À condition qu’il ne s’agisse pas d’un membre de la criminalité organisée, dans ce cas il est encore plus génial. Heureusement notre source a confirmé la blague. Aucun mort, seulement une plaisanterie.sss

4.Le train urbain

Un des problèmes les plus rencontrés par les habitants des grandes villes est la présence trop proche des rails, des stations et, par conséquent, des trains. L’urbanisme occidental a essayé de le sauver, a recouru à des escamotages pour arrêter la pollution acoustique et les vibrations comme les remparts et les barrières sonores. Celui qui a projeté cette voie ferrée (ou qui a projeté la ville de la photo) n’a pas eu les idées très claires.tr

5.Priorité

Pourquoi ? Quand on voit l’image la question nous vient spontanément. Pourquoi ? La réponse plus plausible est que le rail, dans ce tronçon, était déjà désaffecté quand le pilier de télégraphe ou téléphonique a été installé. Ou tout simplement les ingénieurs ont préféré bloquer le passage pour avoir une meilleure communication.hy

7.Cette pelle …

Non, ce n’est pas un fossile du pléistocène. Et oui, qui sait combien de cercles de vélos, de talons de nobles et de pneus elle a cassé. La pelle incrustée à la surface du goudron de la route est le résultat d’une équation que l’ouvrier a tout simplement oubliée. C’est une situation si ridicule qu’elle semble être le résultat d’une blague.001

8.Tyalor Street

Je considère très amusant le fait que dans la capitale américaine du progrès technologique, où l’intelligence pousse presque dans les arbres, cette équipe de constructions n’a pas réussi à trouver une seule personne qui puisse voir qu’ils ont fait une erreur dans la mention « Taylor Street » avant que celle-ci soit imprimé dans le ciment. À l’instar de « Taylor Street », il y a beaucoup de noms de rues écrits de façon erronée, et il y a des personnes qui pensent que ces fautes sont une sorte de tradition plaisante, une blague qui se répète entre le conseil local et les sociétés qui produisent les impressions.  gty

9.À la bonne franquette

On peut dire que ces pompiers sont parfaitement à l’aise lorsqu’ils créent un danger potentiellement fatal et catastrophique dans leur tentative d’en prévenir un autre. Heureusement, même dans le cas où la pire hypothèse se vérifie, déterminant un accident ferroviaire catastrophique, on est sûrs que ces gens sont assez courageux et habiles pour résoudre la situation sans aucun problème.iou

10.Tourner, mais où ?

La signalisation routière la plus confuse au monde. Les lettres indiquent « virage à droite obligatoire » bien qu’à côté de la flèche il y a un trottoir très visible. L’erreur est si hilarante qu’elle est devenue une vraie attraction pour prendre des photos, comme on le voit dans l’image.girare

11.La plus grande erreur

La reine de toutes les erreurs est celle d’orthographie. « School » est le mot en anglais pour dire « école », qui ici a été écrit de manière erronée « Shcool ». Si l’on regarde l’image il parait que les employés ont fini d’écrire le mot entier et ensuite ils ont constaté l’erreur. Bien sûr, les fautes d’inattention peuvent arriver à tous, mais il s’agit ici d’une grosse erreur élémentaire.

sc

Cet article t’as plu? Alors n’hésite pas à le partager avec tes amis sur Facebook!